Agence de garde d'enfants et d'échanges interculturels à Pau

aupair1Vous avez envie de faire garder vos enfants d’une façon originale et culturellement enrichissante ainsi que d’avoir une aide au quotidien !
Opter pour une fille au pair  apportera à votre foyer une dimension culturelle et linguistique authentique et privilégiée qui permettra à vos enfants de s’ouvrir à une autre culture et de pratiquer une langue étrangère dans d’excellentes conditions.
D’autre part, avoir une fille au pair chez soi permet d’avoir des horaires flexibles contrairement aux autres modes de garde, et d’un point de vue économique, le prix restera le même indépendamment du nombre d’enfants de la famille.

Confier ses enfants à une personne inconnue n’est pas chose facile et c’est pour cela que nous travaillons avec des agences étrangères qui sélectionnent rigoureusement leurs candidats. De plus, notre agence restera à votre écoute et vous accompagnera tout au long de ce séjour.

Qu'appelle-t-on “une fille au pair” ?

Une jeune âgée de 18 à 30 ans désirant apprendre une langue et une culture étrangère, et qui aime s’occuper d’enfants (notez aussi qu’il existe des garçons au pairs). Elle a pour mission d’aider sa famille d’accueil 25h à 30h par semaine en échange du gîte et du couvert. La famille lui délivrera chaque semaine un peu d’argent de poche (80€ minimum).

Elle s’occupera des enfants (les lever, les amener à l’école, les baigner, ranger leur chambre…), fera une à deux soirées de baby sitting et aidera aux tâches quotidiennes légères. Elle payera ses billets d’avion et ses cours de langue à hauteur de 6€ à 10€ de l’heure.

Conditions d'accueil

L’essentiel des tâches à effectuer devra être en relation avec les enfants (les lever, les baigner, ranger leur chambre, les amener à l’école…); la personne au pair vous aidera également pour les tâches ménagères quotidiennes simples ( en aucun cas elle doit préparer les repas pour la famille, faire les courses de la semaine, repasser tout le linge…).

Il est important de ne pas considérer le jeune au pair comme une femme de ménage, mais plutôt comme un autre membre de la famille. Afin qu’un échange réussisse, il est important que la personne au pair se sente bien intégrée au sein de la famille, et pour cela, la famille doit faire preuve de compréhension, tolérance et ouverture d’esprit. En effet, vous devez prendre en compte le fait que les personnes au pair sont des jeunes qui parfois n’ont jamais vécu loin de chez eux et qu’il leur faut donc un temps d’adaptation.

La langue parlée dans le foyer devra être le français.

Vacances, congés

La jeune au pair a droit au minimum à un week-end complet (du vendredi soir au lundi matin) par mois , à une semaine de congés payés tous les 6 mois, et il est coutume d’accorder les jours fériés français.

Cours de français

La famille d’accueil devra libérer des plages horaires permettant à la jeune de se rendre à ses cours. Le coût des cours et de pré-inscription sera à la charge du jeune, et les frais de transports du domicile à l’école de langues seront à la charge de la famille. La personne au pair ne provenant pas de l’Union Européenne est obligée de suivre des cours de français à hauteur de 10h par semaine, sauf si la durée du séjour est inférieure à 3 mois.

Démarches administratives

La déclarer à la DIRRECTE, CPAM, URSSAF (comptez environ 200€ par mois); et contracter pour elle une assurance privée spéciale jeune au pair pour les accidents, maladies, responsabilité civile…(de 24€ à 46€ par mois). Pour une jeune ne provenant pas de l’Union Européenne, une des premières démarches à effectuer pour la famille d’accueil sera de l’inscrire à des cours de français à raison de 10h par semaine afin qu’elle obtienne son titre de travail (sauf pour les courts séjours). Pour l’obtention du visa, la famille d’accueil devra lui envoyer l’attestation d’inscription aux cours de français et l’accord de placement de la DIRRECTE .